altaï altaï
 

au Live Factory, Nantes, janvier 2009

Altaï exerce aux frontières du rock et de l'électronique, puisant dans le premier l'énergie brute, et dans le second un goût certain pour la construction de paysages sonores.

Le groupe produit des atmosphères complexes à base de superpositions de couches, de découpages et d'expérimentations mêlant instruments acoustiques et synthèse analogique. Il y injecte des rythmiques abrasives et des basses puissantes, pour dessiner des scénarios sonores évocateurs.

Le groupe a collaboré en 2006 avec le jazzman J. Paressant (split album "Ouroboros" sur le label Oceanik Creations).

En 2007, Altaï sort sur le label nantais Concrete Curving Records, son premier album : "Vidéosphere" mêle mélodies à la Boards Of Canada et rythmiques abstract hip hop pour construire un scénario tour à tour mélancolique et percutant.

Depuis 2008 en trio sur scène, Altaï décline ses morceaux en performances noisy, avec batterie acoustique, voix et vidéos, bâtissant des sets aux accents shoegaze qui ont valu au groupe d'être sélectionné par Trempolino (Nantes) pour le dispositif "Bouge ta Ville" et par la Barakason (Rezé) dans le cadre de "Premières scènes".

En 2009, le groupe sort son nouvel E.P. "Obsolete Destroyed Technology", voulu à l'image du live et du chemin qu'ils ont décidé d'emprunter.

© altaï 2017 - site créé par watermelon